J’ai inauguré la rubrique “Moi… et Le Corps” avec un premier article qui a dû faire grincer des dents, car il remettait en question notre vision de l’alcool dans notre société.

Et il ne sera pas le premier à attaquer de front et sans peur aucune ce qui me fait bouillir de rage dans le monde actuel.

Une des grandes thématiques de mon combat sera l’alimentation. Non pas que je me positionne en tant que nutrionniste. Même si depuis le temps, j’ai appris énormément. Et pas dans les forums de Doctissimo, mais bien via des études scientifiques publiées dans Nature ou The Harvard Journal of Medecine. Je suis bilingue, j’ai un QI hors-normes, autant que ça serve à quelque chose :-).

On nous ment !

Nos choix alimentaires et la manière dont nous voyons la nourriture devraient avoir bien plus de place dans notre estime. Ainsi que le temps qu’on y consacre et le budget qu’on leur accordent. Je commence mes coups de gueule avec cet article sur les idées préconçues et surtout les méconnaissances sur le diabète, et l’intérêt du jeûne intermittent. Savez-vous combien d’heures d’enseignement en nutrition les médecins reçoivent pendant leurs longues (et difficiles) années passées dans les facultés ? Posez la question à votre médecin…

Et puis bien sûr, il y a l’intérêt financier. Et là aussi, on a du mal à l’admettre, mais l’industrie agro-alimentaire n’en en fait, que faire de notre alimentation, encore moins de notre santé. Leur but est uniquement de réaliser des gains financiers, en vous faisant acheter un maximum de leurs produits. Et même si ces produits n’ont aucune qualité nutritionnelle, voire se révèlent même toxiques. Que vous mourriez de la malbouffe, peu leur importe. Si la motivation du bien d’autrui dirigeait leur travail, une immense majorité des produits vendus dans les grandes surfaces seraient carrément inexistants. Ils n’ont aucun complexe à créer des besoins imaginaires, des fausses allégations santé, et à mentir sur la composition de leurs produits.

Car l’alimentation peut vous rendre malade, et les trois repas par jour ne sont qu’une construction sociale. Remettez en cause votre mode de vie et vous le découvrirez dans les prochains articles, nous ne sommes pas condamnés à mourir d’un cancer ni à être en surpoids. Et nous sommes faits pour être minces, en pleine santé et énergiques. 

 

Laisser un commentaire